Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/clients/117453f7f4a13ede1b49a2e7f341f91b/web/fr/plugins-dist/textwheel/inc/texte.php on line 464

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/clients/117453f7f4a13ede1b49a2e7f341f91b/web/fr/plugins-dist/textwheel/inc/texte.php on line 464

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/clients/117453f7f4a13ede1b49a2e7f341f91b/web/fr/plugins-dist/textwheel/inc/texte.php on line 464

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/clients/117453f7f4a13ede1b49a2e7f341f91b/web/fr/plugins-dist/textwheel/inc/texte.php on line 464
Château de Saint-Riveul
Accueil » Nos communes » Plénée-Jugon » Château de Saint-Riveul

Château de Saint-Riveul

jeudi 21 novembre 2013, par Claudine Kerhoas
MOTS-CLÉS : 

 

Historique du Château de Saint-Riveul en Plénée-Jugon, du XVe siècle à nos jours,.


XVe siècle :

Le Château de Saint-Riveul fut construit en 1460 par Mathelin LEFEBVRE sur les ruines d’un ancien château féodal, terminé et déclaré le 9 mars 1475 à la Cour Ducale de Jugon. (Meson, hostel, hesbergement)

Partie centrale et tour moins haute étaient alors construites.

XVIe siècle :

Vente à Rollant Le Court le 18 juillet 1541, déclaration à la Cour Royale de Jugon avec 3 (troys journaulx de terre) soit 1,5 ha.

Le 11 juillet 1569 vendu à Charles BOUAN avec un colombier construit dans la cour Sud, deux métairies et un moulin à eau.

XVIIe siècle :

Transmis à François BOUAN (petit-fils de Charles – son père était Jean BOUAN) le 17 juin 1619, il a à l’époque trois métairies, un pressoir, une boulangerie, le colombier et les jardins enclos de murs (murailles).

Transmis le 25 octobre 1675 aux enfants Du ROCHER (père Jean Du ROCHER)

La chapelle a été construite dans l’enclos Nord avec les trois métairies (Vieille-Porte, La Barre, Métairie d’En-Haut) le domaine passe à 75 journaux, soit 37 ha.

Le 5 juin 1682 Jacques Du Rocher (fils de Jean) déclare la possession du manoir. Des écuries sont mentionnées au Sud-Est.

XVIIIe siècle :

En 1729, le blason des Du Rocher est apposé sur la porte Sud.
On mentionne François Du Rocher (fils de Jacques) la propriété, hors métairies, fait six journaux – 3 ha.

Puis vint la révolution, la chasse aux protestants.

Un Du Rocher fut un des premiers mort de la bataille de Rennes, un autre périt au siège de Quiberon.
Les Du Rocher s’exilent en Angleterre (Jersey)

Le manoir a été reconstruit et agrandi par les Du Rocher. S’y ajoutent les latrines au Nord, le pavillon Ouest et le pavillon Est vers 1730 ainsi qu’un vivier, présent il y a encore 20 ans à la sortie des douves.

Fin du XVIIIe siècle, le 27 juillet 1796, la métairie de la Vieille-Porte est vendue.

Le 4 septembre 1796 le manoir est vendu bien national à Jean Guinchard de Jugon.

Lors de la vente en 1796 le domaine faisait 100 ha (200 journaux) il comprenait entre autres métairies : le Pont Taillefer, Saint-Onen et la Ville Bréheu.

Les Du ROCHER étaient amis et ont fait leurs études avec CHATEAUBRIAND et les LIMOËLAN de Broons. au collège de Dinan,

CHATEAUBRIAND en parle dans « Mémoires d’Outre Tombe »

XIXe siècle  :

Les dates sont moins précises.

La marquise de La MOUSSAYE acheta le domaine à Jean GUINCHARD (1850) et fit apposer sur le linteau central, au cours de la restauration, ses armoiries (JOLIOT- La MOUSSAYE).

XXe siècle :

Ruinée la marquise de La MOUSSAYE céda la propriété à M. HAMON ,vers 1880, qui la céda ensuite à M. BOUVET, propriétaire jusqu’à la guerre 1914.

Pendant la guerre des prisonniers russes logeaient au rez-de-chaussée, ils participaient à la construction de la voie ferrée Paris-Brest.

Le château fut occupé et saccagé par les allemands pendant la guerre. Un plancher encore effondré témoigne de la surcharge d’une batterie anti-aérienne située dans le pavillon Est.

Après la guerre le château fut acquit par le général NUDANT (qui signa l’Armistice sur le front à SPA, en Belgique en 1918)

La famille NUDANT (branche De VILLEPIN) qui habite aujourd’hui St Jacut-de-la-Mer, a cédé le château à M. COLLEU en 1960.

Certains Plénéens témoignent de fêtes au château avec Joséphine BAKER qui avait le château des Milandes en Dordogne.

En 1980 le château est vendu en liquidation judiciaire à Serge GIRAUD qui y consacre du temps et fait des travaux. (huisseries à l’Est, toitures des pavillons Est et Ouest).

Il est revendu en 1987 à la famille GOULD (américains habitants Guernesey) qui a continué le démantèlement (des boiseries se trouvent dans des maisons plénéeennes et sur St Jacut-du-Mené) puis racheté par la commune en 1995 « bien sans maître » les GOULD étant décédés. La commune voulait en faire un foyer de vie.

décembre 2003

Le projet étant abandonné, il est revendu en 2003 à Hervé BOURBON dans le but de réaliser une hôtellerie 4 étoiles. (sans suite, faute de financement).

Hubert JEGU rachète la propriété le 4 avril 2005 avec sa sœur Marie-Suzanne.

Nous avons totalement restauré la structure et aménagé le parc à ce jour, dit-il en ce mois d’octobre 2013.

juillet 2009

avril 2013

sources : actes notariés - Hubert Jégu - crédit photos Jacques Blaisse, Claudine Kerhoas

Hubert JEGU


Portfolio

escalier étang partie Est à rénover futur salon dans la partie centrale tourelle réhabilitée arrière du château jardin près de l'étang allée centrale mars 2005



Les articles de cette rubrique

     

    2013

    novembre

  • Château de Saint-Riveul

      Historique du Château de Saint-Riveul en Plénée-Jugon, du XVe siècle à nos jours,.